Les événements culturels phares de l’année 2022

L’année 2022 s’achève avec son lot de tourments et d’incertitudes. C’est une année difficile marquée par des troubles sociopolitiques à n’en plus finir. Pénurie de carburant, prolifération de gangs armés, kidnapping, peyi lòk… Une année qui a vu cassés tous les élans de création d’un espace vital où il ferait bon vivre ensemble. Au milieu de ce chaos, nombreux sont des évènements qui ont résisté, tant bien que mal. Quand tout a volé en éclats, quelques bribes d’activités culturelles résistent dans cette misère sale qui enlise Haïti de plus en plus au fond du gouffre. Comment les jeunes peuvent-ils encore tenir debout dans ce désarroi qui les pousse vers la sortie?


À Port-au-Prince et dans quelques villes de province, des activités culturelles arrivent à résister comme un roseau.


Haïti, le Printemps de l’art 


Pour la deuxième fois consécutive, le festival d’art contemporain « Haïti, le Printemps de l’art» ouvre l’année. Du 14 au 31 janvier 2022, l’art a arpenté les artères de Port-au-Prince et ses environs. Initié par le journal Le Nouvelliste, en partenariat avec les galeries d’art et lieux d’exposition en Haïti, cet événement culturel et artistique donne une plus large place aux jeunes créateurs, peintres, sculpteurs, fresquistes du street art et autres. Pendant deux semaines, les amants des beaux arts ont pu voyager dans plusieurs lieux pour admirer le génie de nos plasticiens. D’un lieu à un autre, l’esthétique saute aux yeux et apaise nos maux. Le directeur de Le Nouvelliste, Max E. Chauvet, a raison quand il a déclaré que ce festival veut accorder plus de temps aux visiteurs pour investir les galeries et lieux d’exposition


Les Rencontres des cultures du monde se réinvente


Comme l’art, la musique a marqué les esprits pendant l’année 2022. Reporté à plusieurs reprises, en raison des troubles sociopolitiques de l’année d’avant, les Rencontres des cultures du monde a finalement eu lieu du 25 janvier au 1er février. Réunissant Haïti et le Bénin, cet événement a donné l’occasion à un ensemble d’activités avec des groupes et artistes internationaux d’envergure. Performances, ateliers, concerts, résidences de création, entre autres, ont ponctué cette édition spéciale Haïti-Bénin. Pour résister, le festival Rencontres des musiques du monde s’est bien réinventé en 2022.


Joséphine Baker au panthéon national en France 


Un autre événement d’envergure a aussi plu à beaucoup d’Haitiens. L’entrée de Joséphine Baker au Panthéon national francais. Historique ! Cette femme qui a chanté la beauté d’Haïti a sa place aux côtés de grandes figures icôniques de la République française. Cet événement a eu une grande portée tant pour la France, les États-Unis, son pays natal que pour Haïti qui a eu une place de choix dans le cœur de la célèbre chanteuse.


Le Dessalines d’Arnold Antonin 


Outre la musique, le cinéma n’est pas passé inaperçu. Le célèbre cinéaste haïtien Arnold Antonin a livré son dernier documentaire ” Jean-Jacques Dessalines, le vainqueur de Napoléon Bonaparte “. Présenté le 23 février 2022, ce nouveau film raconte l’histoire du père de l’indépendance d’Haïti. C’est aussi un appel à une reconnaissance éternelle d’Haïti et de l’humanité en général en faveur de cet homme qui a fondé le premier État noir libre au monde. N’est-ce pas un fait marquant ?


La 4e édition du festival théâtre Communauté des Noirs au Canada et au Cap-Haïtien 


L’année 2022 suivait son cours. Les mauvaises nouvelles ne manquaient pas. Mais la culture se transmettait toujours pour enrichir le patrimoine immatériel d’Haïti. Aussi le public a-t-il eu aussi droit au Festival théâtre communauté des Noirs, lequel avait posé ses quartiers dans la fière cité du Cap-Haïtien. Organisé tous les ans à Montréal par la compagnie de théâtre créole, une fenêtre a été ouverte sur Haïti pour sa quatrième édition.


Le temps des carnavals 


” Ayisyen pa negosye kanaval li ! Depuis plusieurs années, Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, est orpheline de son carnaval, en raison des troubles sociopolitiques et de l’insécurité. Entre- temps, on a vu une sorte d’appropriation de ce carnaval par d’autres régions du pays. À défaut de se dérouler dans la capitale, plusieurs villes de province ont eu les réjouissances populaires en 2022. La ville de Jacmel a maintenu son traditionnel carnaval. L’avenue Baranquilla, noire de monde, a tangué de plaisir. Dans le département du Centre, Hinche, la commune de Charlemagne Péralte a été la ville hôte des festivités carnavalesques 2022. Beaucoup de groupes, des ténors, habituellement au Champ de Mars, ont posé leurs valises dans les hauteurs du Plateau central pour trois jours gras.


Les distinctions 


Aussi dificile qu’elle ait été, l’année 2022 a vu de belles têtes de la société haitienne recompensées pour leur accomplissement dans le milieu. Ces personnalités ont été honorées et leur  travail couronné des plus belles manières cette année. Il s’agissait de la Fondation Connaissance et Liberté ( FOKAL ) de Michèle Duvivier Pierre-Louis qui a été élue prix Zayed pour la fraternité humaine 2022. Ce prix, qui est à sa troisième édition, récompense la Fokal pour sa contribution à la construction d’un monde plus pacifique, harmonieux et compatissant, fondé sur les valeurs.


D’un autre côté, l’écrivaine Yanick Lahens a été faite Chevalier de la Légion d’Honneur par la France. L’ambassadeur de France en Haïti, Fabrice Mauriès, a décoré l’écrivaine Yanick Lahens avec les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur. Rappelons que Yanick Lahens est romancière et professeure de carrière. 


Jacques Stephen Alexis, centenaire 


( 22 avril 1922- 22 avril 2022 ): l’année 2022 ramène le centenaire de Jacques Stephen Alexis. Le ministre de la Culture et de la Communication a déclaré 2022 l’année de « La belle amour humaine » en hommage au célèbre écrivain et homme politique haïtien Jacques Stephen Alexis pour le centenaire de sa naissance. Célébré avec faste, ce centenaire a marqué les esprits. Un ensemble d’activités culturelles, artistiques se sont déroulées à travers le pays pour saluer la mémoire de ce génie qui transcende le temps et l’espace.


Livres en folie, la grand-messe du livre 


Ayant eu lieu les deux années d’avant en ligne seulement, la 28e édition de Livres en folie a renoué au présentiel pour l’année 2022. Tenue au Karibe Convention Center, à Juvénat (Pétion-Ville), cette édition a donné carte blanche à deux grandes figures des lettres haïtiennes. Il s’agissait de l’ancien ministre de la Culture et journaliste de carrière Pierre-Raymond Dumas, un ancien responsable de la page Culture de la doyenne de la presse, et Louis-Philippe Dalembert, écrivain d’expression française et créole. Cet écrivain-journaliste qui a enseigné dans plusieurs universités aux États-Unis et en Europe est un chasseur de prix. Livres en Folie a ravivé le goût de l’écriture et a permis à nombres auteurs de mettre en chantier de nouveaux ouvrages pour l’année 2023.


La 28e édition de cette grande messe du livre a gagné son pari. Quelle affluence au Karibe! Les organisateurs, qu’il s’agisse du Nouvelliste ou de la Unibank, n’ont pas caché leur satisfaction. Les auteurs étaient aux anges. On notera : Louis-Philippe Dalembert (Milwaukee blues), Pierre-Raymond Dumas (Cette transition qui n’en finit pas), Patrick Laurent (Parenthèses juridiques) ; Renan Hédouville (Le combat permanent pour les droits humains et ses figures historiques);  Éric Jean-Baptiste (La terre natale en terre promise) ; Pierre Josué Agénor Cadet (L’Autre Jovenel Moïse) pour ne citer.


On notera aussi qu’à cette gramde foire, le couple Cliford et Gaëlle Jasmin ont signé un beau livre «Tout sur la danse compas / konpa Danse sociale d’Haïti». Ce matériel pédagogique à la gloire du konpa et qui met ce patrimoine national sur ses deux pieds était un événement dans l’événement. Si bien que Le Nouvelliste a écrit à la Une de la page Culture :


« Li pa ba nou lajan men li ba nou konpa al on bèl eritaj sa ». On peut parodier, retourner à loisir la chanson de Tabou au couple Cliford et Gaëlle Jasmin. « Yo pa ba nou lajan men yo ba nou dans konpa al on bèl eritaj sa ».


Auteurs, illustrateurs et conteurs autour de la littérature jeunesse à Vive Haïti Livres


Et ce n’est pas fini. De Port-au-Prince à Saint-Marc, de la ville de Nissage Saget au Cap-Haïtien, l’itinéraire de l’Association Vive Haïti Livres a permis aux illustrateurs, auteurs de livres, conteurs et animateurs de spectacles pour enfants de franchir trois départements du pays : l’Ouest, l’Artibonite et le Nord dans le cadre de la première édition du Salon National d’Illustration et de Littérature Jeunesse. Du 20 au 24 juillet 2022, les ateliers d’écriture, de conte et d’illustration ont bourdonné avec des adolescents et des jeunes qui ont le goût de l’art. À bord de la caravane du Salon national d’illustration et de littérature jeunesse : Marc Exavier (auteur), Sabine Legros (auteure), Stephania Dugazon (auteure), Claude Bernard Sérant (auteur), Lesly Lalanne (auteur), Audeva Joseph (auteure-illustratrice), Karl Heins Desroches (auteur-illustrateur), Taïna Tranquille (auteure), Chelson Ermoza (auteur-conteur), Patrick Cephacil (auteur), Junie Thomas (resp littérature jeunesse), Lakou kajou et Jean Philippe Etienne (correcteur et animateur de spectacles pour enfants).


La 5e édition du festival Nègès Mawon


Du 25 au 29 novembre 2022, a eu lieu  la 5e édition du festival Nègès Mawon, un événement annuel plaçant les femmes au centre de la création artistique. Tournée autour du thème ” Mon corps au sens propre et défiguré “, cette manifestation artistique annuelle a proposé un ensemble d’activités, allant du spectacle aux conférences, aux ateliers, à la projection de documentaires et de causeries. Elle s’est tenue à Port-au-Prince et dans certaines villes de province, notamment avec la tournée du film Freda de Gessica Généus.


La 7e édition du festival Quinzaine internationale Handicap et Culture


En plein peyi lòk, les responsables de l’association Théâtre Toupatou ont maintenu la 7e édition du festival Quinzaine internationale Handicap et Culture. Tenue à Port-au-Prince, aux Gonaïves et Lascahobas, du 1er au 15 octobre 2022, cette édition s’est articulée autour du thème ” L’art dans la santé mentale pour se développer”.  Conférences, ateliers, spectacle et danse ont, entre autres, ponctué cette manifestation annuelle.


Pour sa 19e édition, Quatre Chemins sou lanmè 


Après la période peyi lòk, la situation peine à s’éclaircir. Beaucoup ont douté de la tenue de la 19e édition du festival Quatre Chemins. Mais, l’association Quatre Chemins a rappelé que ce festival est un train qui ne s’arrête pas. Ainsi, a eu lieu la 19e édition du festival Quatre Chemins, du 22 novembre au 3 décembre 2022. Pour le bonheur des amants du théâtre, un ensemble d’événements artistiques se sont déroulés à Port-au-Prince et dans quelques villes de province. Plus d’une cinquantaine d’activités, conférences et spectacles ont marqué cet événement réalisé autour du thème « Sou lanmè ».


Pour cette édition qui traitait la thématique liée à la mer et notre littoral, le metteur en scène et comédien Rolando Etienne a eu carte blanche. Fondateur de troupe de théâtre, formateur de comédiens, infatigable bête de scène et acteur de cinéma, Rolando œuvre dans le milieu culturel haïtien depuis une vingtaine d’années. Quatre Chemins a aussi donné la voix à plusieurs jeunes dramaturges, dont Luis Bernard Henry, Djevens Fransaint, Jean d’Amérique, Shebna Bazile.


Et de 4 pour Les Rencontres du documentaire en Haïti 


Unique festival du documentaire en Haïti, la 4e édition du festival Les Rencontres du documentaire a, eu lieu, pour sa part, du 4 au 11 décembre 2022. Tournée autour du thème ” Viv nan Peyi sa ! “, cette édition a été innovante avec des concepts originaux, dont des projections Anndan kay (chez l’habitant). Aussi a-t-elle proposé un ensemble d’intervenants de calibre et des films qui marquent les esprits.


7e festival En Lisant 


Initié par la Brigade d’intervention théâtrale – Haïti (BIT-Haïti), la 7e édition du festival En Lisant s’est déroulée du 12 décembre 2022 au 18 décembre 2022. Pour cette édition autour du thème” Théâtre, Contestations, Violences”, la dramaturge Andrise Pierre a eu carte blanche. Auteure de plusieurs pièces à succès, des histoires sur sa vie et celle de sa famille. Le public a assisté à plusieurs spectacles, parmi lesquels « Vidé mon ventre du sang de mon fils » (édition Chimen 2022). Prix SACD 2020, Le Chêne endormi.


Une 3e Périphrase pour la ville de Verettes 


Initiative de l’association culturelle Périphrase, la 3e édition du festival Périphrase a eu lieu au Verrettes du 12 au 14 décembre 2022. Cette édition a mis à l’honneur le jeune dramaturge haïtien Djevens Fransaint. Réalisé autour du thème « Penser/ Panser la violence », le festival a donné la parole aux écrivains, aux dramaturges et aux poètes de partout pour une belle fête sur les rives de l’Artibonite.


Festival Entènasyonal Literati Kreyòl ( FEL an kreyòl)


La quatrième édition du Festival Entènasyonal Literati Kreyòl pour sa part s’est déroulée du  1er au 4 décembre 2022. À en croire l’initiateur du festival, Jean Baptiste Anivince, cette édition a été une réussite. Un nombre d’activités ont aussi marqué cette édition : rencontres conviviales et expositions de livres.


Marathon du livre 


La 9e édition du Marathon du livre s’est tenu du 7 décembre au 17 décembre 2022 à Petit-Goâve avec comme invité d’honneur l’écrivain Gary Victor. Pour marquer le centenaire de Jacques Stephen Alexis, « L’espace d’un cillement », chef d’œuvre de ce génie créateur, était au centre de l’activité. Les amants du livre ont voyagé au pays d’Alexis en goûtant une plume inoxydable au temps qui passe.


13e Kont anba tonèl 


Reportée à plusieurs reprises, en raison de troubles sociopolitiques la 13e édition du festival interculturel Kont anba tonèl s’est tenue finalement du vendredi 9 au dimanche 11 décembre 2022. Selon les organisateurs, il était nécessaire de la réaliser pour les fans qui l’attendaient depuis des mois.


Et de 16 pour Artisanat en fête 


Loin de toute attente, la 16e édition d’Artisanat en fête a bel et bien eu lieu à l’hôtel Karibe Convention Center,  le 20 décembre dernier. Plus de 150 exposants ont répondu à l’appel et ont exposé leurs créations à l’appréciation du public. Une édition inespérée mais réussie, selon le rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste, Frantz Duval. Vitrine culturelle de l’artisanat d’Haïti, Artisanat en fête se pose comme un véritable roseau de la culture. Malgré les houles de l’actualité politiques, la barque d’Artisanat en fête a mis les artisans à bord pour continuer à voguer dans l’univers de la création.


Première édition du festival Wonmble à Jérémie 


Pour clôturer l’année, la ville de Jérémie a accueilli la première édition du festival Wonmble, organisé par l’association Koz’Art, emmené par le poète Darly Renois. Pour cette toute première édition, l’écrivain Evains Wêche, digne fils de la cité des poètes, a eu carte blanche. 


L’année a été très difficile. Mais, de nombreux festivals et activités culturelles ont investi les lieux dans la douleur, comme pour dire qu’ils restent debout malgré vents et marées. La culture plus que jamais a résisteé et résiste encore. À Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province, des activités liées à la culture, l’art entre autres ont résisté au fléau qui s’abat sur le pays. “


En 2022, le peuple haïtien s’est montré reconnaissant et sensible aux étoiles de son ciel culturel. En témoigne ce bouquet de témoignages d’affection à Michaël Benjamin aka Mikaben. Ce chanteur de grand talent fauché par un arrêt cardiaque, en pleine gloire, le samedi 15 octobre 2022 sur la scène d’Accor Arena, en France, lors du concert de Carimi, continuera à marquer les esprits. Mikaben et Carimi ont symbolisé un moment de solidarité, d’union entre des frères musiciens à un moment où nos élites offrent un spectacle démoralisant qui paralyse toutes les forces vives de la nation.


Les événements culturels phares de l’année 2022