DIRECT

Le point sur la chute d’un missile en Pologne

Un missile d’origine inconnue a tué deux personnes dans le village polonais de Przewodow, près de la frontière avec l’Ukraine, lourdement bombardée par l’armée russe. Voici un résumé de ce que l’on sait sur la chute de ce missile.

 Que s’est-il passé? 

Un missile a frappé le village polonais de Przewodow, à environ six kilomètres de la frontière ukrainienne, mardi après-midi, tuant deux hommes. Le site d’informations Gazeta.pl indique que l’explosion s’est produite vers 15H00 GMT dans une installation de séchage de céréales, située près d’une école. 

Le missile est tombé alors que la Russie menait mardi des frappes massives sur les infrastructures civiles ukrainiennes, qui ont laissé des millions de foyers sans électricité. Les missiles russes ont frappé des villes dans tout le pays, dont Lviv (ouest), près de la frontière polonaise.

Qui a tiré le missile? 

La Russie, qui a envahi l’Ukraine le 24 février, a été immédiatement désignée comme suspecte. Mais le président polonais Andrzej Duda a déclaré qu’il n’existait pas de preuve claire désignant l’auteur du tir de missile, qui était “très probablement de fabrication russe”

Le président américain Joe Biden, au sommet du G20 à Bali (Indonésie), a estimé qu’il était “improbable” qu’il ait été tiré depuis la Russie et assuré qu’il allait “déterminer ce qu’il s’est passé exactement”.

Le Kremlin a salué la “retenue” de la réaction américaine.

Quelles sont les conséquences? 

L’explosion fait craindre que l’Otan, que la Pologne a rejointe en 1999, soit entraînée dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. La Pologne est protégée par l’engagement de défense collective de l’Otan, formalisé dans l’article 5 de son traité fondateur, mais la réaction de l’Alliance atlantique sera calibrée en fonction du caractère accidentel ou intentionnel de l’incident.

Une réunion d’urgence des ambassadeurs de l’Otan était en cours mercredi matin pour faire le point sur la situation en Pologne. Cette dernière a placé ses forces armées en état d’alerte renforcé suite à l’explosion. Elle a également convoqué l’ambassadeur de Russie pour des “explications détaillées immédiates”.

20h00 TU. Le Pentagone dénonce un “crime de guerre” en Ukraine

Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a estimé que la Russie “perdait” sur tous les fronts dans sa guerre en Ukraine, et dénoncé les frappes russes ayant visé le réseau électrique à travers le pays comme d’un “crime de guerre“.

Cibler délibérément le réseau électrique civil, provoquant des dommages collatéraux excessifs et la souffrance inutile de la population civile, est un crime de guerre“, a affirmé le général Milley, aux côtés du secrétaire à la Défense Lloyd Austin.

19h20 TU. Zelensky réclame l’accès à “toutes les données” de partenaires

Le président Volodymyr Zelensky a réclamé l’accès pour les experts ukrainiens à “toutes les données” des Occidentaux et au site de l’explosion du missile tombé en Pologne, près de la frontière ukrainienne. 

Nous voulons établir tous les détails, chaque fait. Voilà pourquoi il nous faut (…) obtenir l’accès à toutes les données dont disposent nos partenaires et au site de l’explosion“, a-t-il déclaré dans son adresse traditionnelle du soir.

18h30 TU. Le chef d’état-major américain juge peu probable que l’Ukraine puisse déloger les Russes de tout le pays

Lors d’une conférence de presse, le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a estimé peu probable au moins à court terme que l’Ukraine puisse déloger militairement la Russie de l’ensemble des territoires qu’elle occupe dans le pays, y compris la Crimée.

La probabilité d’une victoire militaire ukrainienne, expulsant les Russes de tout l’Ukraine y compris (…) la Crimée, la probabilité que cela se passe de sitôt n’est pas très élevée militairement“, a déclaré le général Milley.

18h00 TU. La Hongrie juge irresponsables les propos de Volodymyr Zelensky sur le missile tombé en Pologne

Le gouvernement hongrois a estimé que le président ukrainien Volodymyr Zelensky donnait “un mauvais exemple” en affirmant que le missile ayant tué deux personnes dans un village polonais près de la frontière avec l’Ukraine était russe.

Dans une telle situation, les dirigeants mondiaux s’expriment de manière responsable“, a déclaré à la presse Gergely Gulyas, chef de cabinet du premier ministre Viktor Orban. Or “le président ukrainien, en accusant immédiatement les Russes, a eu tort“, a-t-il ajouté, saluant au contraire l’attitude prudente de la Pologne et des Etats-Unis.

17h20 TU. Zelensky appelle la Chine à “ne pas choisir le côté de la Russie”

Il est important pour nous que la Chine ne choisisse pas le camp de la Russie“, a déclaré le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, à la télévision ukrainienne, alors que Pékin a refusé de condamner l’invasion russe de l’Ukraine et rejette les sanctions occidentales contre Moscou.

17h00 TU. Washington accrédite la thèse d’un missile de défense ukrainien tombé en Pologne

La Maison Blanche n’a “rien vu qui contredise” l’hypothèse, avancée par Varsovie, selon laquelle le missile tombé en Pologne provenait “selon toute probabilité” de la défense antiaérienne ukrainienne, a estimé la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Watson.

Cela étant dit, quelles que soient les conclusions définitives, il est clair que la Russie est, au bout du compte, responsable de cet incident tragique” à cause de ses frappes contre les infrastructures civiles ukrainiennes, a-t-elle estimé dans un communiqué, en ajoutant : “l’Ukraine avait, et a, le droit de se défendre.

16h10 TU. Volodymyr Zelensky persiste : selon lui, le missile tombé en Pologne n’est pas ukrainien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky assure que l’origine du missile tombé en Pologne n’est pas ukrainienne. “Je n’ai aucun doute, ce n’était pas un de nos missiles“, a-t-il insisté dans des médias ukrainiens, rapporte l’agence Interfax. Il a par ailleurs réitéré la volonté de l’Ukraine à accéder au site de l’explosion.

15h30 TU. La Russie entre en récession

La Russie est officiellement entrée en récession après un recul de 4% de son produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre, selon une première évaluation publiée par l’agence de statistiques Rosstat.

La tendance, dans le prolongement d’un deuxième trimestre déjà plombé (-4,1%), est largement affectée par les effets des lourdes sanctions occidentales consécutives à l’intervention militaire du Kremlin en Ukraine.

Les analystes s’attendaient toutefois à une chute plus marquée de l’économie entre juillet et septembre, autour de -4,5%.

15h10 TU. La Russie convoque l’ambassadeur polonais

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur polonais à Moscou, au lendemain du tir de missile meurtrier en Pologne ayant fait craindre une escalade dans le conflit en Ukraine.

14h40 TU. L’Ukraine ne pourra participer à l’enquête sur le missile tombé en Pologne qu’avec l’accord de Varsovie et des Etat-Unis

Le président polonais, Andrzej Duda, estime qu’une éventuelle participation de l’Ukraine à l’enquête sur l’explosion survenue en Pologne nécessiterait un accord, à la fois de Varsovie, et des Etats-Unis, qui ont envoyé des experts sur place.

13h50 TU. L’Ukraine demande “un accès immédiat” au site

L’Ukraine a demandé mercredi “un accès immédiat” au site en Pologne où est tombé la veille un missile, dont Varsovie a jugé “hautement probable” qu’il s’agisse d’un projectile antiaérien ukrainien.

“L’Ukraine demande un accès immédiat au site de la frappe pour les représentants de la Défense et des garde-frontières”, a réclamé sur Twitter le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, Oleksiï Danilov, qui a dit souhaiter “un examen conjoint de l’incident“.

11H39 TU. La Russie interdit d’entrée le Premier ministre irlandais

La Russie a annoncé ce mercredi interdire l’entrée sur son territoire au Premier ministre irlandais Micheal Martin et à une cinquantaine d’autres haut responsables irlandais, en réponse aux sanctions occidentales liées au conflit en Ukraine.

“En agissant sur ordre de Bruxelles, l’Irlande mène une campagne agressive de propagande antirusse”, a affirmé le ministère russe des Affaires étrangères, en expliquant la mise en place de ces sanctions visant 52 personnalités irlandaises.

11H32 TU. Explosion d’un missile en Pologne : Varsovie évoque “un accident malheureux” de la défense ukrainienne​

La Russie a nié mercredi être responsable de la chute d’un missile sur un village polonais près de la frontière avec l’Ukraine, dont Varsovie elle-même a jugé “hautement probable” qu’il s’agissait d’un projectile antiaérien ukrainien, “un accident malheureux“.

11H03 TU. Pas d’indication d’une “attaque délibérée” contre la Pologne, selon le chef de l’Otan​

L’Otan ne dispose “d’aucune indication” permettant d’attribuer l’explosion mortelle en Pologne à “une attaque délibérée” contre ce pays, a estimé ce mercredi le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg.

“Notre analyse préliminaire suggère que l’incident a été probablement causé par un missile de système ukrainien de défense anti-aérienne tiré pour défendre le territoire ukrainien contre les missiles de croisière russes”, a déclaré Jens Stoltenberg lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

10H05 TU. Semaine à venir “difficile” dans la région de Kiev après les frappes russes de mardi, selon le gouverneur régional

La semaine à venir sera “difficile” pour les habitants de la région de Kiev en Ukraine, a averti mercredi le gouverneur régional, Oleksiï Kouleba, au lendemain de lourdes frappes russes qui ont de nouveau endommagé son réseau électrique.

“Les destructions sont importantes”, a alerté Oleksiï Kouleba dans une vidéo publiée sur Telegram, malgré le travail “toute la nuit des électriciens et de tous les services nécessaires” pour réparer les infrastructures touchées.

10H03 TU. Chute d’un missile en Pologne : Berlin propose de soutenir Varsovie avec des patrouilles aériennes

Berlin a proposé mercredi de soutenir Varsovie avec des patrouilles aériennes après la chute meurtrière d’un missile en Pologne.

“En réaction aux événements en Pologne, nous allons offrir à la Pologne des patrouilles aériennes avec des Eurofighters allemands”, a déclaré un porte-parole du ministère allemand de la Défense, Christian Thiels, lors d’un point presse à Berlin.

10H01 TU. La France souhaite un “rôle de médiation plus important” de la Chine

Le président français Emmanuel Macron a dit ce mercredi souhaiter que la Chine, qui a refusé de condamner l’invasion russe en Ukraine, joue “un rôle de médiation plus important” dans la guerre.

“La Chine peut jouer à nos côtés un rôle de médiation plus important dans les prochains mois” notamment pour “éviter des offensives encore plus fortes à partir de février”, a-t-il déclaré devant la presse à l’issue du sommet du G20 en Indonésie.

09H39 TU. Macron a appelé Zelensky après les “terribles” frappes russes mardi contre l’Ukraine​

Le président français Emmanuel Macron a indiqué mercredi avoir appelé son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky après des frappes russes “terribles” contre l’Ukraine.

“Il y a eu hier (mardi) une journée terrible pour l’Ukraine et le peuple ukrainien”, a indiqué le président en soulignant que “plus de 85 missiles” avaient frappé des infrastructures civiles, au cours d’une conférence de presse à l’issue du sommet du G20 à Bali en Indonésie.

09H03 TU. Missile tombé en Pologne : le Kremlin salue la “retenue” de la réaction américaine​

Le Kremlin a salué ce mercredi la “retenue” des États-Unis au sujet du missile tombé la veille en Pologne, assurant que la Russie n’avait “rien à voir” avec cet incident qui a suscité une flambée de tension.

“En l’occurrence, il faut noter la réaction pleine de retenue et plus professionnelle de la partie américaine”, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dénonçant l’“hystérie” de “hauts responsables de plusieurs pays”. “La Russie n’a rien à voir avec l’incident qui s’est produit en Pologne”, a-t-il ajouté.

09H02 TU. Moscou affirme avoir détruit toutes ses cibles lors des frappes massives de mardi

La Russie a affirmé mercredi avoir détruit toutes ses cibles lors de frappes massives la veille en Ukraine, indiquant avoir visé le commandement militaire ukrainien et des infrastructures énergétiques.

“L’objectif a été rempli, les missiles ont tous précisément frappé les cibles identifiées, tous ces sites ont été détruits”, a indiqué le ministère russe de la Défense, assurant avoir visé “le système de commandement militaire de l’Ukraine et les installations énergétiques lui étant liées”.

08H52 TU. L’explosion en Pologne serait due aux “systèmes ukrainiens de défense anti-aérienne”, selon la Belgique​

L’explosion qui a tué deux personnes dans l’est de la Pologne serait “le résultat de systèmes ukrainiens de défense anti-aérienne, utilisés pour contrer des missiles russes”, a déclaré ce mercredi la ministre belge de la Défense, Ludivine Dedonder.

“Les investigations se poursuivent, actuellement rien n’indique qu’il s’agisse d’une attaque délibérée”, a ajouté la ministre dans un communiqué. L’Ukraine a accusé la Russie d’avoir touché le territoire polonais par un tir de missile.

08H46 TU. La Russie dément avoir bombardé Kiev mardi​

Le ministère russe de la Défense a affirmé mercredi n’avoir mené aucune frappe sur Kiev la veille, et que les destructions constatées dans la capitale ukrainiennes étaient causées par la défense anti-aérienne ukrainienne.

“Toutes les destructions dans les quartiers d’habitation de la capitale ukrainienne (…) sont le résultat direct de la chute et de l’autodestruction des missiles antiaériens lancées par les forces ukrainiennes”, a affirmé le ministère russe dans un communiqué.

08H35 TU. La frappe russe la plus proche de la Pologne était à 35 km de la frontière, affirme Moscou​

La Russie a affirmé ce mercredi que ses frappes n’avaient touché la veille que le territoire ukrainien, ajoutant avoir identifié le missile tombé en Pologne comme un projectile tiré par un système de défense des forces de Kiev.

“Nous voulons souligner que les frappes de haute précision n’ont été menées que sur le territoire de l’Ukraine à une distance supérieure à 35 kilomètres de la frontière ukraino-polonaise”, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Les débris retrouvés en Pologne “ont été identifiés de manière catégorique par des spécialistes russes (…) comme un élément d’un missile guidé antiaérien des systèmes de défense antiaérienne S-300 des forces armées ukrainiennes”, a-t-il ajouté.

08H26 TU. La frappe en Pologne “n’aurait pas eu lieu sans l’invasion” russe, souligne Rishi Sunak

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a estimé mercredi que la frappe sur la Pologne, quel qu’en soit l’auteur, “n’aurait pas eu lieu sans l’invasion de l’Ukraine par la Russie”, soulignant l’intensité des bombardements russes au moment de l’incident.

08H24 TU. Chute d’un missile en Pologne : début d’une réunion d’urgence à l’OTAN​

Une réunion d’urgence des ambassadeurs de l’Otan pour faire le point sur la chute d’un missile en Pologne, dont l’origine reste incertaine, a débuté ce mercredi matin au siège de l’Alliance à Bruxelles, ont annoncé des diplomates.

Cette réunion, présidée par le secrétaire général de l’organisation, Jens Stoltenberg, avait été annoncée mardi soir. Il est “important que tous les faits soient établis”, avait déclaré le chef de l’Otan au sujet de l’explosion mortelle, alors que l’Ukraine a accusé la Russie.

08H21 TU. Chute d’un missile en Pologne : Scholz met en garde contre toute “conclusion hâtive”

Le chancelier allemand Olaf Scholz a mis en garde mercredi contre toute “conclusion hâtive” après la chute meurtrière en Pologne d’un missile probablement de fabrication russe selon Varsovie.

Lors d’un point presse au sommet du G20 qui se tient en Indonésie, retransmis par la chaîne allemande NTV, M. Scholz a déclaré : “dans une affaire aussi grave, il faut se garder de toute conclusion hâtive sur le déroulement des faits avant une enquête soigneuse”, actuellement toujours en cours. 

07H44 TU. Les villes touchées mardi par des frappes russes retrouvent petit à petit l’électricité

Les villes d’Ukraine touchées mardi par de multiples frappes russes retrouvaient mercredi matin petit à petit l’électricité, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

“Après les frappes de missiles d’hier (…), j’ai été informé que la plupart des habitants sont déjà reconnectés (au réseau électrique)”, s’est félicité le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

07H30 TU. La Suède envoie une aide militaire et humanitaire en Ukraine​

La Suède a annoncé mercredi l’envoi en Ukraine d’une aide militaire et humanitaire, avec des montants respectifs de trois milliards de couronnes (277 millions d’euros) et 720 millions de couronnes (66,5 millions d’euros), pour l’aider à affronter l’hiver.

L’aide militaire comprendra un système de défense aérienne et des munitions, mais le gouvernement n’a pas précisé de quel système il s’agissait en invoquant “le secret opérationnel”.

07H23 TU. Alertes antiaériennes dans toutes les régions d’Ukraine au lendemain de frappes russes​

Des sirènes d’alerte ont retenti mercredi matin dans toutes les régions d’Ukraine, selon une application officielle de défense antiaérienne, au lendemain de multiples frappes russes principalement sur des infrastructures énergétiques qui ont fait au moins un mort à Kiev.

Sur une carte du pays mise à jour en temps réel, la vingtaine de régions ukrainiennes étaient en état d’alerte à 10h03 (8H03 GMT), selon cette application.

06H43 TU. La frappe en Pologne est un “message” de la Russie au G20

La frappe d’un missile en Pologne “n’est rien d’autre qu’un message de la Russie adressé au sommet du G20”, a déclaré ce mercredi le président ukrainien Volodymyr Zelensky par visioconférence devant les dirigeants du groupe réunis à Bali. 

Il y a “un État terroriste parmi vous, contre lequel il faut se défendre”, a-t-il averti, désignant la Russie, selon le texte du discours vu par l’AFP.

06H36 TU. Chute d’un missile en Pologne : la Chine appelle toutes les parties à “rester calmes”​

La Chine a appelé l’ensemble des acteurs au “calme” après par les informations faisant état de la chute meurtrière en Pologne d’un missile de fabrication russe et le placement en état d’alerte de l’armée polonaise.

“Dans la situation actuelle, toutes les parties concernées doivent rester calmes et faire preuve de retenue afin d’éviter une escalade”, a déclaré lors d’un point presse régulier Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

06H35 TU. Russie: un dépôt de carburant attaqué par un drone près de l’Ukraine​

Un dépôt de carburant a explosé mercredi dans une région du Sud de la Russie proche de l’Ukraine à la suite d’une attaque présumée de drone, sans faire de victime, ont annoncé les autorités locales.

L’attaque présumée s’est produite à quelque 200 km de la frontière ukrainienne, dans la province d’Orel. Depuis le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, plusieurs dépôts de carburant ou de munitions du Sud de la Russie ont été ciblés par des attaques de drone.

“Aujourd’hui (mercredi) à 04H00 (01H00 GMT) , un drone présumé a fait exploser un dépôt de carburant dans le village de Stalnoï Kon. Il n’y a pas de victime”, a déclaré le gouverneur de la région d’Orel, Andreï Klytchkov.

06H32 TU. Le directeur de la CIA à Kiev après sa mise en garde à Moscou sur le nucléaire​

Le directeur de la CIA, William Burns, a rencontré mardi à Kiev le président ukrainien Volodymyr Zelensky et les hauts responsables du renseignement du pays pour les informer après sa mise en garde à Moscou sur le nucléaire, a-t-on appris auprès d’un responsable américain.

William Burns, ancien ambassadeur des Etats-Unis à Moscou, s’est rendu à Kiev au lendemain de son entretien à Ankara avec le patron du renseignement russe Sergueï Narychkine, la plus haute rencontre à ce niveau entre responsables américains et russes depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février.

Le chef du renseignement américain devait transmettre à son homologue russe un message avertissant “des conséquences de l’emploi d’armes nucléaires par la Russie et des risques d’escalade pour la stabilité stratégique”, avait indiqué lundi un porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison Blanche.

06H00 TU. Pétrole russe : la Turquie devient une route détournée vers l’UE​

La Russie engrange moins d’argent avec ses exportations d’énergies fossiles mais la Turquie devient une route detournée pour exporter du pétrole russe vers l’UE, une “faille” dans les sanctions, met en garde un centre de recherche indépendant mercredi.

Selon un rapport du Centre for Research on Energy and Clean Air (CREA), basé en Finlande, la Russie a collecté 21 milliards d’euros de ses exportations fossiles en octobre, en baisse de 7% par rapport à septembre. Les revenus de tous les produits ont reculé, à l’exception du gaz naturel liquéfié (GNL).

05H19 TU. G20 : “la plupart des membres condamnent fermement la guerre en Ukraine”​

La “plupart” des membres du G20, “ont condamné fermement la guerre en Ukraine” et tous se sont accordés sur le fait que le conflit “sape l’économie mondiale”, selon un communiqué commun publié mercredi à l’issue du sommet du groupe à Bali.

Les vingt plus grandes économies mondiales soulignent aussi, dans ce texte conjoint, que “l’usage ou la menace d’utiliser des armes nucléaires est inadmissible”.

04H57 TU. Recep Tayyip Erdogan “convaincu” que l’accord sur les céréales ukrainiennes sera reconduit​

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est dit “convaincu” ce mercredi que l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes serait reconduit. 

Recep Tayyip Erdogan, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse en marge du sommet du G20 à Bali, est l’un des artisans de cet accord signé entre la Russie et l’Ukraine, sous l’égide de l’ONU, qui a permis d’exporter près de 11 millions de tonnes de céréales, mais expire vendredi.

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une réunion bilatérale en marge du sommet des dirigeants du G20 à Nusa Dua, Bali, Indonésie, le mardi 16 novembre 2022.

04H43 TU. Joe​ Biden et Rishi Sunak dénoncent les bombardements “barbares” de civils par la Russie​

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Rishi Sunak ont dénoncé ce mercredi les bombardements “barbares” de civils par la Russie en Ukraine, sur fond de montée de tensions après un tir de missile en Pologne.

“Alors que les dirigeants du monde entier sont réunis ici à Bali pour chercher à progresser vers la paix, (le président russe Vladimir) Poutine frappe des civils, des enfants, des femmes, c’est presque barbare”, a déclaré Joe Biden au début d’une rencontre avec le Premier ministre britannique Rishi Sunak en marge du sommet du G20 sur l’île indonésienne.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le président américain Joe Biden lors d'une réunion bilatérale au sommet du G20 à Nusa Dua, en Indonésie, le mercredi 16 novembre 2022.

04H07 TU. Pologne: la “plus grande prudence” s’impose sur l’origine du tir, “risques d’escalade importants” 

La France appelle à “la plus grande prudence” sur l’origine du missile tombé en Pologne, a déclaré mercredi l’Elysée, sans exclure qu’il ait pu être ukrainien.

“Compte-tenu des enjeux, il est logique qu’on aborde la question avec la plus grande prudence”, a souligné la présidence française en marge du sommet du G20 à Bali en Indonésie, en rappelant que “les risques d’escalade sont importants”.

03H16 TU. Au G20, les Occidentaux prudents sur la frappe en Pologne​

Les Occidentaux se montraient prudents mercredi quant aux circonstances de la chute du missile en Pologne, intervenue en plein sommet du G20 où ils s’employaient à convaincre les pays du Sud à condamner la guerre menée par la Russie en Ukraine.

04H03 TU. La Pologne confirme une frappe de missile “très probablement de fabrication russe”​

La Pologne a placé mardi son armée en état d’alerte renforcée après avoir été atteinte par ce qu’elle a décrit comme un missile “très probablement de fabrication russe” mais d’origine incertaine, ce qui pousse ses alliés de l’Otan à la prudence.

01H55 TU. Il est “essentiel d’éviter l’escalade de la guerre en Ukraine”, dit le chef de l’ONU​

Il est “absolument essentiel d’éviter l’escalade de la guerre en Ukraine”, a exhorté mardi soir le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, se disant “très préoccupé” par les informations faisant état de l’explosion en Pologne d’un missile de fabrication russe.

01H21 TU. Pologne : “improbable” que le missile ait été lancé depuis la Russie, selon Biden​

Le président américain Joe Biden a jugé mercredi “improbable” que le missile qui a frappé la Pologne ait été lancé depuis la Russie, assurant que Washington et ses alliés comptaient déterminer “exactement” ce qu’il s’était passé avant de décider d’une réaction.

“Il est improbable (…) qu’il était tiré depuis la Russie”, a déclaré Joe Biden à des journalistes après une réunion d’urgence avec les autres dirigeants du G7. “Je vais m’assurer que nous puissions déterminer ce qu’il s’est passé exactement”.

00H38 TU. Pologne : réunion d’urgence en cours entre les dirigeants du G7 et leurs alliés​

Les dirigeants des grandes puissances du G7 et de plusieurs de leurs alliés se sont retrouvés mercredi pour une réunion d’urgence en Indonésie après la chute en Pologne d’un missile, selon Varsovie de fabrication russe.

Les chefs d’État ou de gouvernement des États-Unis, de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de l’Italie, du Canada, du Japon ont entamé leur réunion peu avant 01H00 GMT en marge du sommet du G20 à Bali, ont constaté des journalistes de l’AFP.

00H17 TU. Pologne : Antony Blinken a appelé les chefs de la diplomatie polonais et ukrainien

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a annoncé s’être entretenu mercredi avec les chefs de la diplomatie polonais Zbigniew Rau et ukrainien Dmytro Kouleba après la chute d’un missile en Pologne.

“Nous nous sommes engagés à rester étroitement coordonnés dans les jours à venir alors que l’enquête avance et que nous déterminons les prochaines étapes opportunes”, a tweeté M. Blinken, qui se trouve sur l’île indonésienne de Bali pour le sommet du G20.

23H32 TU. L’Allemagne “se tient aux côtés” de son partenaire polonais de l’Otan, dit Scholz à Duda​

Le chancelier Olaf Scholz a fait part au président polonais Andrzej Duda de la solidarité de l’Allemagne, qui “se tient aux côtés” de son partenaire polonais de l’Otan à la suite de la mort de deux personnes en Pologne due à un missile.

“Le chancelier vient de téléphoner au président polonais Duda et lui a exprimé ses condoléances. La Pologne va enquêter de près sur les circonstances de l’incident au cours duquel deux citoyens ont été tués la nuit dernière. L’Allemagne se tient étroitement aux côtés de la Pologne, notre partenaire au sein de l’Otan”, a tweeté le porte-parole de Olaf Scholz dans la nuit de mardi à mercredi.

23H05 TU. Pas de “preuve univoque” sur qui a lancé le missile ayant tué 2 personnes en Pologne​

Le président polonais Andrzej Duda a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi que son pays n’avait pas encore de “preuve univoque” sur l’auteur du lancement de missile qui a tué deux personnes dans le sud-est de la Pologne.

“En ce moment, nous n’avons aucune preuve univoque sur qui a lancé ce missile. Une enquête est en cours”, a déclaré le chef de l’État aux journalistes à Varsovie.

22H44 TU. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a lancé un appel au calme à la population​

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a lancé dans la nuit de mardi à mercredi un appel au calme, suite à l’explosion d’un “projectile de fabrication russe” qui a tué deux personnes dans le sud-est du pays.

“J’appelle tous les Polonais à garder le calme face à cette tragédie. Soyons prévenants. Ne nous laissons pas manipuler. Nous devons faire preuve de retenue et de prudence”, a déclaré Mateusz Morawiecki à l’issue d’une réunion d’urgence de son cabinet.

22H43 TU. Pologne : Rishi​ Sunak exprime sa “solidarité” à Duda et propose l’assistance de Londres 

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a exprimé mercredi au président polonais Andrzej Duda la “solidarité” de Londres après la chute selon Varsovie d’un “projectile de fabrication russe” sur le territoire de ce pays de l’Otan, proposant l’assistance britannique.

22H35 TU. Emmanuel Macron parle au PM polonais et envisage une “discussion” mercredi au G20

Emmanuel Macron a rapporté s’être entretenu dans la nuit de mardi à mercredi avec le Premier ministre polonais et a offert le “soutien de la France” à la Pologne, pays membre de l’Otan qui affirme qu’un “projectile de fabrication russe” a atteint son territoire.

“Je me suis entretenu avec le Premier ministre Mateusz Morawiecki pour lui dire notre solidarité. La Pologne peut compter sur le soutien de la France et notre disponibilité pour appuyer les enquêtes en cours”, a tweeté le chef de l’Etat français depuis l’Indonésie où il se trouve pour un sommet du G20.

22H18 TU. La Pologne confirme qu’un “projectile de fabrication russe” a atteint son territoire

Le ministère polonais des Affaires étrangères a confirmé dans la nuit de mardi à mercredi qu’un “projectile de fabrication russe” a atteint le territoire de ce pays de l’Otan, tuant deux personnes.

“A 15h40 (14H40 GMT), dans le village de Przewodów (…), un projectile de fabrication russe est tombé, tuant deux citoyens de la République de Pologne”, selon un communiqué de Lukasz Jasina, le porte-parole du ministère, signalant que l’ambassadeur russe a été convoqué pour “des explications détaillées”.

22H16 TU. Joe Biden a parlé au téléphone avec le chef de l’Otan

Le président américain Joe Biden a échangé au téléphone avec le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, a fait savoir mardi la Maison Blanche, dans un contexte de consultations diplomatiques tous azimuts sur des explosions en Pologne.

22H15 TU. Explosions en Pologne : Biden et Duda se concerteront sur les “prochaines étapes”​

Le président américain Joe Biden et son homologue polonais Andrzej Duda, qui ont parlé mardi des explosions meurtrières en Pologne, ont convenu de se concerter sur les “prochaines étapes”, selon la Maison Blanche.

22H13 TU. Pologne : condoléances de Zelensky pour les victimes de la “Russie terroriste”​

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a présenté ses condoléances à son homologue polonais Andrzej Duda au téléphone mardi après des informations selon lesquelles une attaque de missile russe présumée a fait deux morts en Pologne.

“Exprimé des condoléances pour la mort de citoyens polonais victimes de la terreur des missiles russes. Nous avons échangé les informations disponibles et sommes en train de clarifier tous les faits. L’Ukraine, la Pologne, toute l’Europe et le monde doivent être entièrement protégés de la Russie terroriste”, a indiqué Volodymyr Zelensky dans un tweet en anglais.

21H52 TU. “Réunion d’urgence” des ambassadeurs de l’Otan mercredi sur la Pologne

Le chef de l’Otan, Jens Stoltenberg, tiendra une “réunion d’urgence” mercredi avec les ambassadeurs de l’Alliance au sujet de l’explosion meurtrière survenue en Pologne, a déclaré mardi une porte-parole. 

“Le secrétaire général présidera demain une réunion d’urgence des ambassadeurs de l’Otan pour discuter de cet incident tragique”, a déclaré la porte-parole de l’Organisation, Oana Lungescu, alors que des informations non confirmées ont évoqué de possibles missiles russes ayant touché le territoire polonais.

21H16 TU. Ukraine : l’alimentation en électricité rétablie pour 8 millions de personnes, selon Zelensky​

L’alimentation en électricité a été rétablie pour 8 millions de personnes en Ukraine, après les frappes russes sur le pays qui ont provoqué de nombreuses coupures d’électricité à travers le pays, a indiqué le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

“Environ 10 millions d’Ukrainiens avait été déconnectés (du réseau électrique, ndlr) après l’attaque terroriste. L’approvisionnement de 8 millions de personnes a déjà été rétabli. Les ingénieurs et les techniciens travailleront toute la nuit”, a-t-il dit sur Twitter.

21H12 TU. La Pologne relève le niveau d’alerte de certaines unités militaires​

La Pologne a décidé mardi soir de relever le niveau d’alerte de certaines unités militaires, a annoncé le porte-parole du gouvernement, alors que des médias évoquent des explosions de missiles russes sur le territoire de ce pays membre de l’Otan.

“Il vient d’être décidé de relever le niveau d’alerte de certaines unités de combat… et d’autres personnels en uniforme”, a déclaré le porte-parole Piotr Müller, à l’issue d’une réunion d’urgence d’un Conseil de la sécurité nationale.

21H00 TU. Charles Michel propose “une réunion de coordination” avec les dirigeants de l’UE au G20​

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a annoncé qu’il proposerait “une réunion de coordination mercredi avec les dirigeants de l’UE” présents au G20 à Bali, après avoir parlé  avec le Premier ministre Mateusz Morawiecki.

20H49 TU. Entretien téléphonique entre les présidents polonais et américain

Le président polonais Andrzej Duda s’entretient mardi soir au téléphone avec le chef de l’État américain Joe Biden, a annoncé la présidence polonaise, alors que des médias évoquent des explosions de missiles russes en Pologne, pays membre de l’Otan.

“L’entretien entre les présidents polonais et américain est en cours”, a indiqué sur Twitter Jakub Kumoch, secrétaire d’Etat à la présidence polonaise.

 

20H42 TU. Pologne: le chef de l’Otan juge “important que tous les faits soient établis”​

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a estimé mardi soir qu’il était “important que tous les faits soient établis” après avoir parlé avec le président polonais Andrzej Duda “au sujet de l’explosion en Pologne”.

“L’Otan suit la situation et les Alliés se consultent étroitement”, a-t-il écrit sur Twitter, en présentant ses “condoléances” pour les décès qui pourraient être liés à une chute de missile russe, selon des informations non confirmées.

20H39 TU. Ukraine : les frappes russes ont provoqué l’arrêt automatique de réacteurs dans deux centrales nucléaires​

Les frappes russes ont provoqué l’arrêt automatique de réacteurs dans deux centrales nucléaires en Ukraine, a indiqué mardi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, soulignant que désormais “environ dix millions d’Ukrainiens sont sans électricité”.

“Plusieurs réacteurs nucléaires dans deux centrales ont été automatiquement mis hors service à la suite des frappes. Ces conséquences ont été calculées et l’ennemi savait exactement ce qu’il faisait”, a déclaré le chef de l’Etat dans un message à la Nation.

20H38 TU.  La Pologne relève le niveau d’alrte de certaines unités militaires

La Pologne a décidé mardi soir de relever le niveau d’alerte de certaines unités militaires, a annoncé le porte-parole du gouvernement, alors que des médias évoquent des explosions de missiles russes sur le territoire de ce pays membre de l’Otan.

“Il vient d’être décidé de relever le niveau d’alerte de certaines unités de combat… et d’autres personnels en uniforme”, a déclaré le porte-parole Piotr Müller, à l’issue d’une réunion d’urgence du Conseil de la sécurité nationale.

20H22 TU. Kiev réclame une réunion “immédiate” de l’Otan après la chute présumée de missiles russes en Pologne

L’Ukraine a appelé mardi soir les pays membres de l’Otan à convoquer un sommet “immédiat” suite à des informations, non confirmées, selon lesquelles des missiles russes aurait touché la Pologne.

Une réponse collective aux actions russes doit être dure et fondée sur des principes. Parmi les actions immédiates: un sommet de l’Otan avec la participation de l’Ukraine pour élaborer de nouvelles actions conjointes, qui forceront la Russie à changer de cap sur l’escalade, et fournir à l’Ukraine des avions modernes”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, sur Twitter. 

20H18 TU.  Charles Michel “choqué” par les “nouvelles” sur des morts en Pologne par “un missile ou autre”

Le président du Conseil européen, Charles Michel, s’est dit mardi soir “choqué par la nouvelle d’un missile ou autre munition ayant tué des personnes sur le territoire polonais”.

“Mes condoléances aux familles. Nous sommes aux côtés de la Pologne. Je suis en contact avec les autorités polonaises, les membres du Conseil européen et d’autres alliés”, a-t-il écrit sur Twitter.
 

20H07 TU. Volodymyr Zelensky accuse Moscou d’avoir tiré des missiles sur la Pologne, “une escalade très importante
 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé mardi la Russie d’avoir tiré des missiles sur la Pologne, membre de l’Otan, qualifiant cette attaque présumée, non confirmée pour l’instant, “d’escalade très importante”.

“Aujourd’hui, des missiles russes ont frappé la Pologne, le territoire d’un pays allié. Des gens sont morts”, a déclaré Volodymyr Zelensky dans un discours à la nation. “C’est une escalade très importante. Nous devons agir”, a ajouté le président ukrainien, dont le pays n’est pas membre de l’Otan. 

19H58 TU. Pologne : réunion d’urgence du Conseil de sécurité nationale

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki réunit mardi soir le Conseil de sécurité nationale, au moment où Washington et l’Otan disent examiner des informations de presse faisant état de chutes de missiles russes sur le sol polonais.

La réunion du Conseil, qui rassemble plusieurs ministres dont celui de la Défense et des Affaires étrangères ainsi que le chef des services spéciaux, a été convoquée “suite à la situation de crise en cours”, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Piotr Müller, sans plus de détails.

19H51 TU. Viktor Orban convoque le Conseil de défense après une “frappe” sur la Pologne
 

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a convoqué mardi soir le Conseil de défense “en réponse au missile qui a frappé le territoire de la Pologne”, a annoncé son porte-parole Zoltan Kovacs sur Twitter.
 

In response to the stop in oil transfer through the Druzhba pipeline and the missile hitting territory of Poland, @PM_ViktorOrban has convened HU’s Defense Council for 8 p.m.

— Zoltan Kovacs (@zoltanspox) November 15, 2022

La situation est “incertaine”, “nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé”, a déclaré le ministre de la Défense Kristof Szalay-Bobrovniczky, interrogé à l’issue de la réunion par la chaîne de télévision publique M1. 

19H46 TU. L’Otan “examine” des information sur des chutes de missiles russes en Pologne
 

L’Otan est “en train d’examiner” des informations de presse non confirmées selon lesquelles des missiles russes auraient touché le territoire polonais mardi 15 novembre, a-t-on appris dans la soirée de source officielle. 

“Nous sommes en train d’examiner ces informations et nous sommes en coordination étroite avec la Pologne, notre alliée”, a déclaré un responsable de l’Otan, sous le couvert de l’anonymat. La Pologne, voisine de l’Ukraine, est membre de l’Alliance atlantique.



DIRECT – Ukraine : pour Varsovie, l’explosion d’un missile en Pologne est un “accident malheureux”, pas une attaque