L’année médias 2022 vue par… la rédaction de puremedias.com

Que retenir de l’année médiatique écoulée ? En cette fin d’année, puremedias.com a proposé à plusieurs personnalités de revenir sur ces douze derniers mois, avec la désormais traditionnelle “Année médias vue par…”. Au tour de la rédaction de puremedias.com.

À lire aussi

Année médias

Jean-Pierre Pernaut, Harry et Meghan, “Les grosses têtes”… L’année médias 2022…

Fusion TF1/M6, "Star Academy", Elon Musk... L'année médias 2022 vue par Jean-Baptiste Marteau

Année médias

Fusion TF1/M6, “Star Academy”, Elon Musk… L’année médias 2022 vue par…

"Star Academy", Mouloud Achour, "House of the Dragon" : L'année médias 2022 vue par... Laurie Cholewa

Année médias

“Star Academy”, Mouloud Achour, “House of the Dragon” : L’année médias 2022 vue…

La personnalité médiatique de l’année ?
Ludovic Galtier :
Elon Musk. La reprise en main de Twitter par le milliardaire, capable de licencier la moitié du personnel de l’entreprise par mail, à de quoi questionner…
Christophe Gazzano :
Le journaliste d’investigation Victor Castanet, auteur d’un livre-enquête choc sur les EHPAD gérés de façon indigne par le leader mondial Orpéa. Le journaliste a obtenu le prix Albert-Londres et son ouvrage, qui sortira dans une version enrichie dans quelques jours, va être adapté pour France Télévisions. Un parcours sans faute pour ce livre et son auteur qui ont fait bouger les lignes.
Florian Guadalupe
: Emmanuel Macron. Il divise encore plus que Cyril Hanouna. Ou autant. Ou un peu moins. Je ne sais plus.
Tom Kerkour : Elon Musk a été au centre de toutes les attentions cette année. Tous les rebondissements autour du rachat de Twitter l’ont fait revenir sur le devant de la scène presque quotidiennement. Et je ne compte plus le nombre de portraits le comparant à Tony Stark…
Benjamin Rabier : Kylian Mbappé, qui est entré un peu plus dans la légende du football français en inscrivant deux buts en deux minutes lors de la finale de la Coupe du monde.

La personnalité politique de l’année ?
LG : Sandrine Rousseau, pour ses multiples coups médiatiques. “Il faut changer aussi de mentalité pour que manger une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité”. L’une des phrases improbables de l’année, prononcée à Grenoble.
CG :
Jacques Cheminade, qui a pris la sage décision de ne pas être candidat une quatrième fois à l’élection présidentielle.
FG
: Rachida Dati. Reine des soirées électorales.
TK : Incontestablement Volodymyr Zelensky. Depuis l’entrée en guerre de Russie il est partout. Le seul endroit où il n’a pas pu prendre la parole c’est pendant la coupe du monde au Qatar.
BR : Volodymyr Zelenksy. Inconnu il y a encore un an, icône aujourd’hui.

Le coup médias de l’année ?
LG :
Le canular de Sébastien Thoen au “Figaro”. L’humoriste a fait croire à l’existence d’un projet de remake de la série “Maguy” avec Jonathan Cohen et Marina Foïs pour Amazon Prime Video. Mais tout était faux. Un coup qui a fait parler… de lui !
CG :
La fusion avortée entre TF1 et M6. Un feuilleton qui nous a tenu en haleine pendant un an et demi avant de s’éteindre de façon brutale.
FG
: Les tenues de Nivin Potros toujours assorties avec brio aux cartes de l’Ukraine sur LCI.
TK : A mes yeux, le plus beau scoop de l’année vient de “Politico”, lorsqu’ils ont dévoilé la décision de la Cour suprême américaine sur le droit à l’avortement
BR : Le retour de la “Star Academy” sur TF1. Qui aurait parié sur un tel succès ?

Le mensonge médiatique de l’année ?
LG : Le boycott de la Coupe du monde 2022 au Qatar. La finale France/Argentine a été l’événement le plus suivi de tous les temps à la télévision. L’autre mensonge lié à cette même Coupe du monde est à mettre au crédit de ceux qui promettaient une France à feu et à sang au soir de la demi-finale France/Maroc. Il n’en a rien été.
CG :
Les découpages d’audience, de plus en plus farfelus. C’est bien pour les annonceurs, mais pas pour les journalistes médias. Même “Quotidien” sur TMC est entré dans la danse avec une P3 inaugurée à la fin du mois de novembre. En première partie de soirée, seules les chaînes de France Télévisions restent raisonnables et communiquent sur l’ensemble d’une tranche et non pas sur une première partie d’une demi-heure…
FG
: “Il ne faut pas politiser le football”. Oui, oui. Ca a été dit.
TK : La promesse de Liz Truss qui assurait rester en place quelques jours avant de démissionner. Sa longévité a été plus courte que celle d’une laitue.
BR : Ceux des directions des Ehpad privés (Orpéa, Korian…) après les révélations de Victor Castanet dans l’enquête “Les Fossoyeurs”.

L’émission TV de l’année ?
LG : “Complément d’enquête” sur France 2. Que Tristan Waleckx et ses équipes continuent à creuser des “sujets à emmerdes”, selon l’expression choisie par le présentateur lui-même. Du super travail ! Dans un autre genre, je suis obligé aussi de citer la “Star Academy”, l’émission avec laquelle j’ai grandi.
CG :
“La France dans les yeux”, sur BFMTV. Une émission itinérante en prime time pendant la présidentielle. Digne d’une grande chaîne.
FG
: “C ce soir” car Karim Rissouli a réussi à remettre le débat à la mode et “Quelle époque !” car Léa Salamé a réussi à remettre Christophe Dechavanne à la mode.
TK : “2050, ouvrons les yeux !”, BFMTV a fait preuve d’une très grande originalité. Les émissions centrées sur le dérèglement climatique si ambitieuses à la télévision sont trop rares.
BR : “Qui veut être mon associé ?” sur M6. Bien foutue, utile et inspirante.

L’émission radio de l’année ?
LG : “L’oeil de Philippe Caverivière”. Une pépite presque chaque matin.
CG : La matinale de Difool sur Skyrock. Une vraie madeleine de Proust, tout comme la libre antenne sur la même station avec le même animateur.
FG
: Les parodies de l’imam Hassan Iquioussen réalisées par Philippe Caverivière sur RTL. Ils sont douze dans sa tête pour aller aussi loin… et me faire rire à 8h du matin.
TK : La matinale de France Inter, un classique mais qui marche très bien comme le montre la courbe d’audience.
BR : “L’invité de 9h10” de Sonia Devillers sur France Inter. La meilleure intervieweuse du PAF.

La série de l’année ?
LG : La saison 4 de “Stranger Things” sur Netflix. Je suis fan !
CG :
C’est la dernière fois que je peux la mentionner : “Plus belle la vie”. Le dernier mois de diffusion a été assez décevant avec des épisodes centrés sur des personnages présents à l’écran depuis seulement deux ans, voire moins. Mais la série quotidienne de France 3 a réussi ses adieux avec un flash mob inoubliable.
FG
: “Le Flambeau”. Jonathan Cohen parvient à faire mieux que “La Flamme”, avec un Kad Merad et une Laura Felpin qui sont devenus cultes. Je n’ai jamais entendu autant de personnes l’été dernier avoir les références des répliques de cette série de Canal+. “Un accueil plus ou moins mitigé” !
TK : L’année 2022 était spécialement bonne en termes de séries. Avec “Drag Race France” France Télévisions a réalisé un tour de force. Mais les plateformes se sont aussi très bien défendues, j’ai véritablement apprécié de binge-watcher “Mercredi” sur Netflix.
BR : “Euphoria”, une oeuvre d’art plus qu’une série. Prodigieuse.

Le programme SVOD de l’année ?
LG : “The Boys”. J’ai découvert sur le tard cette série sur Amazon Prime Video. J’ai été happé !
CG :
“Better Call Saul” saison 6 sur Netflix. Revoir Bryan Cranston et Aaron Paul reprendre leurs rôles, même seulement pendant quelques minutes, m’a filé le frisson. Et mention spéciale à Rhea Seehorn, magistrale.
FG
: “Moonknight”. Quand Disney s’accapare du sujet de la schizophrénie dans un Marvel, c’est réussi. Et quelle performance d’Oscar Isaac.
TK :“Chainsaw Man” sur la plateforme Crunchyroll. C’est un excellent animé japonais tant par son histoire que son esthétique. En espérant qu’il ne faudra pas patienter trop longtemps pour la suite.
BR : “Drag Race France” sur france.tv. Ma saga de l’été. Addictive, touchante et lé-gen-daire.

Le compte que vous avez préféré sur les réseaux sociaux cette année ?
LG : @timthc sur TikTok. Du second degré, des parodies… Je crois que l’on aurait été nombreux à vouloir avoir un prof de physique-chimie comme lui. Et en plus il danse comme un Dieu !
CG :
Sur TikTok, @owllucas1 et ses anecdotes sur Basic Fit.
FG
: Aminematue. Sur Twitter, sur Twitch, sur Youtube ou sur un terrain de football, c’est un monstre. C’est le boss. Il a même battu le record historique d’audience sur Twitch, réalisé quelques semaines auparavant par Squeezie.
TK : Le compte Twitter de Xavier Niel. Il est hilarant.
BR : Jérôme Niel qui me fait hurler de rire avec ses vidéos sur Instagram.

Le dérapage médias de l’année ?
LG : Il date de quelques jours seulement. “Les musulmans, ils s’en foutent de la République, enfin !”. La phrase sortie de nulle part et affligeante prononcée par Jean-Claude Dassier sur CNews. Certes, la chaîne s’est désolidarisée des mots de l’ancien directeur de l’information de TF1 mais le mal est fait.
CG :
Le clash Boyard/Hanouna sur C8. Une séquence affligeante.
FG
: Le “Rien à foutre de ta dépression” de Tibo InShape. Il ne faut pas trop lui en demander. Il n’y a rien qui n’allait.
TK : Les équipes de Cyril Hanouna qui fêtent leur record d’audience sur le dos de l’Affaire Lola.
BR : Elon Musk et Twitter. Un naufrage jour après jour…

Le flop TV/radio de l’année ?
LG : “Masterchef”, évidemment !
CG :
“Masterchef” sur France 2. Personne n’attendait le retour de cette émission. Toutes proportions gardées, c’est comme si M6 décidait de relancer “Top départ : lâchez les chevaux” avec Carine Galli le samedi matin.
FG
: Le feuilleton TF1/M6. C’était très sympa au début. On y a tous cru mais gros flop à l’arrivée. On pourra toujours l’adapter en comédie musicale.
TK : La fusion M6-TF1. L’épisode aura au moins eu le mérite de poser des questions cruciales sur la concurrence asymétrique entre les plateformes internationales et le reste.
BR : Le découpage des audiences toujours plus abracadabrantesque des chaines télé.

Le/la journaliste de l’année ?
LG : Les journalistes de médias d’investigation, comme “Disclose”, “Mediapart”, “Reflets”, “Reporterre”, ou la cellule d’investigation de Radio France, sous le coup de procédures bâillon menées par des représentants du pouvoir économique et politique.
CG :
Caroline Roux, qui a convaincu Emmanuel Macron de se prêter à l’exercice de l’interview deux fois en l’espace de 15 jours.
FG
: Tous les reporters partis en Ukraine pour nous informer sur l’invasion russe. Un travail essentiel, notamment pour lutter contre la désinformation proliférante sur les réseaux sociaux. Et forcément, une pensée pour Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste à BFMTV, décédé sur le terrain.
TK : Les journalistes qui ont travaillé avec justesse et humanité sur le conflit en Ukraine sont nombreux. Le travail de Christel Brigaudeau au “Parisien” m’a particulièrement touché.
BR : Tristan Waleckx. Il a su rendre hype un magazine vieux de 20 ans.

L’animateur/animatrice de l’année ?
LG : Eric Antoine, qui s’épanouit autant dans le jury de “La France a un incroyable talent” qu’à l’animation de grosses productions. Mention particulière aux “Traîtres”. Grâce à un casting réussi et une mécanique efficace, l’adaptation télé du jeu du “Loup-garou” a été l’un de mes coups de coeurs de l’année.
CG :
Cyril Féraud, autant à l’aise sur France 2 que sur France 3.
FG
: Tristan Waleckx. En un an, avec “Complément d’enquête”, il a fait trembler le Qatar, la FFF, la Russie et Magali Berdah. Qui seront les prochains à avoir une tendinite sur ses fauteuils rouges ?
TK : Léa Salamé, toujours pro.
BR : Cyril Féraud qui enchaîne les succès sur France Télévisions.

L’image, l’événement de l’année ?
LG : Le 24 février. Les premières images de la guerre en Ukraine et du bruit de missiles s’abattant sur Kiev.
CG :
L’image, c’est celle de l’homme le plus puissant du monde, Joe Biden, qui tombe de son vélo à l’arrêt. L’événement de l’année à la télé est pour moi la disparition de Jean-Pierre Pernaut. La rédaction de TF1 s’est mobilisée en l’espace de quelques heures pour lui offrir un hommage très digne. Et le choix de Jacques Legros d’assurer son rôle de joker même pendant les obsèques de Jean-Pierre Pernaut était le plus bel hommage qu’il pouvait lui faire.
FG
: La frappe de Kolo Muani. L’action se répète sans cesse dans ma tête comme une vidéo TikTok bloquée.
TK : Le GP Explorer de Squeezie, l’événement a montré toute la puissance des créateurs du web.
BR : Les larmes de Roger Federer et Rafael Nadal lors de la retraite du maestro suisse.

La personnalité médiatique qui marquera 2023 ?
LG : Céline Dion, qui remontera enfin sur scène en septembre à la Paris Défense Arena. J’y serai ! Enfin, j’y crois !
CG :
Rodolphe Belmer, qui deviendra PDG de TF1 en février prochain.
FG
: On attend la dissolution de l’Assemblée nationale. Donc, Emmanuel Macron.
TK : Rodolphe Belmer, il peut vraiment bousculer les choses.
BR : Je ne sais pas mais j’espère qu’il ou elle sera sur PureMédias. (Haha moi aussi je peux faire de l’auto-promo)

L’année médias 2022 vue par… la rédaction de puremedias.com